Descriptions des armes : 252.000 familles / 140.000 patronymes

EURALNET : Pour accéder à l'ensemble des 416.500 noms et 125.807 liens des bases du site à prix réduit.
Pour régler par carte bancaire cliquez sur le bouton PAYPAL du code placé au-dessus du groupe d'informations.

Références des armoriaux codés dans les informations proposées (voir exemple)

Liste des familles pour lesquelles un renvoi est proposé

Voir un exemple :
cliquez ici =>

Exemple de fichier : groupe de noms (correspondant à ceux affichés sur le site) au format .txt présentant les descriptions des blasons.

Le fichier commandé est transmis par e-mail et ne comporte aucun dessin de blason, d'armes ou d'armoiries.
L'achat d'un code donne accès à l'ensemble des informations du groupe correspondant (voir l'exemple).

Code 10769

ORLANDIN Dauphiné (JM25327)
ORLANDINI
ORLANDINI Corse (JM25328)
ORLANDINI Florence - Alexandre, dont la famille est à Florence, seigneur de Saint-Trivier, les Hallettes
ORLÉANAIS La région de France
ORLEANS Paris, Orléans, Cléry, Egry, les Coutures, etc ...
ORLÉANS
ORLÉANS
ORLÉANS
ORLÉANS
ORLÉANS La communauté des chirurgiens.
ORLÉANS La ville
ORLÉANS Seigneur de Bédouin
ORLEANS (D')
ORLEANS (D') Berry-Orléanais
ORLEANS (D') Famille royale)
ORLEANS (D') Normandie - Chevalier, marquis de Rothelin, seigneur et comte de Néaules, élection de Gisors, maintenu le 4 octobre 1669
ORLEANS (D') Seigneur de Rothelin
ORLEANS (D') Seigneurs de Rere, de Bastardes, de Villechauve, de Tracy, de Plessis-de-Rere, de Crécy, etc ..., Dans l'Orléanais, le Beauce et le Berry
ORLÉANS (D') (J. B. Gaston de France, duc), frère de Louis XIII. Gaston possédait deux bibliothèques: l'une à Paris, l'autre à Blois, et toutes deux d'une grande richesse. Celle de Paris, qui se trouvait au Luxembourg, à l'extrémité de la galerie de Rubens, se distinguait surtout et par l'importance du fonds et par la splendeur des ornements. Tous ses volumes étaient habillés à peu près d'une manière uniforme, veau fauve, sauf quelques-uns en maroquin rouge ou violet pâle, au double G, avec ou sans couronne, sur les plats, aux angles et sur le dos. Avant de mourir, ce prince donna à Louis XIV sa Bibliothèque du Luxembourg, composée non-seulement de livres tant imprimés que manuscrits, mais encore de médailles, de miniatures, d'estampes et de toutes sortes de curiosités. Il avait réuni 53 manuscrits, parmi lesquels se trouvait l'exemplaire original de l'Histoire des Rois de France, présenté par Du Tillet à Charles IX. Son médailler contenait des pièces rares et nombreuses; et si nous en croyons le P. Jacob, la numismatique lui était familière: "...Ny Alexandre Sévere, dit-il, ny Atticus, ny le très docte Varron, n'ont eu une cognoissance des médailles comme luy..." Au milieu d'une vie la plus stérilement agitée, Gaston se prit tout à coup à aimer les plantes et les fleurs. Il commença d'abord par en faire cultiver à Paris dans le jardin de son palais du Luxembourg, puis à Blois. De plus, il fit dessiner et peindre les plus rares et les plus curieuses, afin de les avoir aussi dans son cabinet. Pour ce travail, il appela auprès de lui le célèbre miniaturiste Nicolas Robert, de Langres, dont personne, au dire d'Antoine de Jussieu, n'égala le pinceau. Au bout de quelque temps, Gaston fut en possession d'un grand nombre de portefeuilles pleins de dessins coloriés et enluminés. Ce sont ces portefeuilles qui furent l'origine de cette splendide collection dite Vélins du Muséum, et qui, en 1793, passa de la Bibliothèque Impériale, alors Nationale, au jardin des Plantes.

Code 10770

ORLÉANS (D') (Jean-Baptiste), dit le chevalier, grand-prieur de France de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, abbé de Hautvilliers, grand d'Espagne et général de galère. Il était fils naturel de Philippe II, duc d'Orléans, dit le Régent, et de Marie-Louise-Victoire le Bel de la Boissière de Viry, comtesse d'Argenton.
ORLÉANS (D') (Louis) duc, fils du régent, mort en 1752, et Auguste-Marie-Jeanne, princesse de Bade, morte en 1726.
ORLÉANS (D') (Louis-Philippe), duc, né le 12 mai 1725, mort en 1785.
ORLÉANS (D') (Philippe), frère de Louis XIV, connu sous le nom de Monsieur.
ORLÉANS (D') (Philippe), régent.
ORLÉANS (D') (Philippe-Elisabeth), dite Mademoiselle de Beaujolais. Morte en 1734.
ORLÉANS (D') Anne, abbesse de Fontevraud, morte en 1491
ORLÉANS (D') Berry (JM25330)
ORLÉANS (D') Branche de la Maison Royale
ORLÉANS (D') Charles. Le poète mort en 1464. Le poète élégant et gracieux, le fils de la tendre et malheureuse Valentine de Milan, possédait en son château de Blois une bibliothèque remarquable et curieuse surtout, en ce qu'elle donne la source où l'auteur de tant de pièces charmantes puisa ses inspirations. Vers 1427, alors qu'il était prisonnier en Angleterre, Charles d'Orléans fit faire l'inventaire de ses livres par le seigneur de Mortemart, son grand chambellan. Cet inventaire constatait l'existence de quatre-vingts manuscrits, la plupart ornés de miniatures, et dont quelques-uns portaient sur les couvertures les armes du prince poète et bibliophile. Quatre-vingts manuscrits, c'est bien peu, dira-t-on ? C'est beaucoup, c'est énorme même quand on pense qu'alors les manuscrits étaient d'une grande rareté, et qu'il fallait les payer fort cher ou les faire exécuter soi-même à grands frais. A cette époque, les princes ou seigneurs pouvaient seuls se donner le luxe de la bibliophilie. L'inventaire des livres de Charles d'Orléans existe à la Bibliothèque Impériale du Louvre, parmi d'autres pièces provenant de la Chambre des comptes de Blois, qui furent achetées à la vente des archives du baron de Joursenvault. Il a été publié par Le Roux de Lincy, dans le tome V de la Bibliothèque de l'Ecole des Chartes.
ORLÉANS (D') Comtat-Venaissin (JM25332)
ORLÉANS (D') De Beaugency et du Berry. Chevaliers au XIIIème siècle
ORLÉANS (D') De Longueville, dont Antoinette, coadjutrice de Fontevraud en 1604
ORLÉANS (D') De la Motte ou de La Mothe
ORLÉANS (D') France
ORLÉANS (D') France
ORLÉANS (D') France
ORLÉANS (D') France
ORLÉANS (D') France - Maison particulière
ORLÉANS (D') François Ier, Comte de Dunois et de Longueville, lieutenant-général du Roi en Touraine, Anjou et Maine en 1474

Code 10771

ORLÉANS (D') Généralité de Rouen
ORLÉANS (D') Jacques, anobli en 1577
ORLÉANS (D') Lorraine (JMS p409)
ORLÉANS (D') Louis, duc d'Orléans, + 1371 ayant acquis les droits sur la Moravie et sur le Luxembourg
ORLÉANS (D') Maine
ORLÉANS (D') Marie-Louise, fille de Monsieur, frère de Louis XIV, femme de Charles II, roi d'Espagne, morte en 1689.
ORLÉANS (D') Marie-Louise, première femme de Charles II
ORLÉANS (D') Normandie, à Rouen
ORLÉANS (D') Orléanais
ORLÉANS (D') Orléannais, Brenne
ORLÉANS (D') Seigneurs de Rère, D'Aubesons, de la Cour de Ligny, de Bastarde, de la Grange-de-Rère, du Breuil, etc ... dans l'Orléanais, la Beauce et le Berry
ORLÉANS (D') Élection de Gisors
ORLÉANS (D') ou DORLÉANS Famille d'Issoudun
ORLÉANS DE BOTHELIN Seigneur de Longueville.
ORLÉANS DE CRÉCY (D') Berry (JM25329)
ORLÉANS DE CRÉCY (D') Seigneurs de la Véserie, Crécy, la Billotière, le Mesnil, Clavières, etc ...
ORLÉANS DE LA MOTTE (D') Abbé de Seillières
ORLÉANS DE LA MOTTE (D') Bretagne (JM25331)
ORLÉANS DE LONGUEVILLE (D') (JM25333)
ORLÉANS DE RÈRE (D') Originaire de l'Orléanais, seigneurs de Villechauve, de Tracy et du Plessis de Rère

Code 10772

ORLÉANS DE RÈRE (D') Seigneurs de Charsonville, la Cour-de-Ligny, Rère, la Bourdelle, Aubefons, la Tour-de-Breuil, et Puymoreau, en Berry. Originaire de l'Orléanais
ORLÉANS DE RÈRE (D') olim DORLÉANS DE RÈZE Orléanais (JM25335)
ORLÉANS DE RÈRE (D') olim DORLÉANS DE RÈZE Orléanais (JM25336)
ORLÉANS DE ROTHELIN (D') Feu Henry, suivant la déclaration de Gabrielle Eléonore de Montault Navailles sa veuve
ORLÉANS DE ROTHELIN (D') Voir aussi Briquemault (de) - Marc Auguste, et Eléonore Radegonde d'Orléans de Rothelin, sa femme
ORLEANS (LA MOTHE DE)
ORLEANS (LONGUEVILLE)
ORLÉANS LONGUEVILLE
ORLÉANS-EGALITÉ (D') (Philippe)
ORLÉANS-EGALITÉ (D') (Philippe) et Marie-Louise-Adelaïde de Bourbon-Penthièvre.
ORLEANS-LONGUEVILLE (FR.CH.) Bourbons-Longueville, Issus de la famille d'Orléans qui portaient De France au lambel d'argent, les ducs de Longueville portèrent par Jean d'Orléans, comte de Dunois et de Longueville, fils naturel de Louis de France, duc d'Orléans et de Mariette d'Enghien, femme d'Aubert le Flamenc, né en 1402, ou 1403
ORLEANS-LONGUEVILLE François d'Orléans, duc de Longueville, puis de Dunois, après la mort de son père, de Tancarville de Montgommery, comte de Meulan, naquit en 1447, fut gouverneur de la Normandie et mourut à Chateaudun, le 25-11-1491. Il fut enterré à Notre-Dame de Cléry dans la chapelle de Longueville. Il portait
ORLEANS-LONGUEVILLE Marie de Bourbon, duchesse de Longueville et seigneur de Trie, et son mari Henri Ier d'Orléans, duc de Longueville eurent un fils Henri II d'Orléans, duc d'Estouteville et de Longueville, filleul d'Henri IV qui fut gouverneur de Picardie à dix-huit ans et gouverneur de Normandie en 1619. Henri II, duc de Longueville, fit élever de 1620 à 1640, le nouveau château de Trie-Château. Sa femme Anne-Geneviève de Bourbon-Condé, duchesse de Longueville, à l'époque de la Fronde reçut le Grand Condé. Ennemie jurée de Mazarin et de la Reine-Mère, Marie de Médicis, elle sera exilée en 1653 et ses biens aliénés seront acquis par le prince Louis de Bourbon Conti. (NO.RO) Le dernier duc de Longueville et d'Estouteville fut Jean-Louis-Charles d'Orléans, fils du gouverneur de Normandie pendant la fronde. Il meurt moine à St-Georges de Boscherville en 1694. Longueville, duché-pairie fit retour à la couronne et Estouteville, duché non-pairie alla à la duchesse de Nemours son héritière. (FR.LT.) En 1497, Antoine de Longueville, chevalier, demeurant à Enencourt-Léage.
ORLÉANS-LONGUEVILLE DUNOIS (DU) François, fils de Dunois, bâtard d'Orléans, fut Gouverneur du Dauphiné
ORLEANS-ROTHELIN
ORLEANS-ROTHELIN (FR.CH.)
ORLEANS-ROTHELIN (NO.CC.) Henri-Auguste d'Orléans, marquis de Rothelin, baron de Varenguebec et de Neaufles, acheta le fief de Bézu-la-Forêt, fief qui passa après lui à Henri d'Orléans, IIème du nom, marquis de Rothelin son fils. qui décéda en 1691) Lattainville, Gisors. (NO.MA.) En 1585, Haut et Puissant seigneur, messire François d'Orléans, marquis de Rothelin, patron de Neaufles, capitaine de 50 hommes et Dame Catherine du Val son épouse. (NO.LE.) Élection de Gisors François d'Orléans, marquis de Rothelin, chevalier de Malte, demeurant à Neaufles. Sa généalogie remonte à Louis d'Orléans, qui de Jeanne de Hocberg eut François, qui de Françoise Blosset, dame de Noyon eut François, qui de Jeanne Blosset eut Henry, qui de Catherine de Lomenie eut 4 fils, dont Marc Antoine qui épousa Anne de Bouquemare; Henri Auguste qui épousa Marie Le Bouteiller de Senlis qui eut Henri né en 1655. Le 3ème fils de Henri et de Catherine de Loménie fut François, comte de Neaufle qui épousa Charlotte de Biencourt et Gabriel, abbé de Notre-Dame de Josaphat
ORLÉANS-ROTHELIN (D') (JM25334)
ORLEY
ORLEY

Code 10773

ORLEY DE BEAUFORT
ORLHAC Durand. Evêque de Limoges
ORLIER
ORLIER (D') et ORLYÉ et ORLIÉ et ORLY et DORLIER Originaires de Savoie, sgrs. de Saint-Innocentn etc ..., . Bourgeois de Thonon le 20 décembre 1593
ORLIER (D') ou D'ORLYÉ ou D'ORLY Barons, puis Marquis de Saint-Onnocent, sgrs de Brison
ORLIER DE SAINT-INNOCENT (D') Savoie (JM25337)
ORLISSEN Alsace - La commanderie d'Orlissen de l'ordre de Malte
ORLISSEN (DORLISHEIM) La commanderie d'Orlissen (Dorlisheim), de l'ordre de Malte
ORLONAC DE VERNIOLLE (D')
ORLOWSKI Pologne, Prusse Occidentale
ORLY
ORLY Dauphiné
ORLY France
ORLY Lorraine - Échevin de Nancy
ORLY Savoie - Originaire du comté de Savoie
ORLY DE LABRY Lorraine - Seigneur de Labry, échevin de Metz
ORLY (DU) et DU ORLIERS ou DU ORLIÉ DE SAINT-INNOCENT Ancienne maison de Savoie possessionnée dès 1670 en Dauphiné