GUIGARD - Armorial du Bibliophile.
EURALNET : Pour accéder à l'ensemble des 416.500 noms et 125.807 liens des bases du site à prix réduit.

Descriptions des blasons : accès payant

Pour régler par carte bancaire cliquez sur le bouton PAYPAL du code placé au-dessus du groupe d'informations.

Références des armoriaux codés dans les informations proposées (voir exemple)

Voir un exemple :
cliquez ici =>

Exemple de fichier : groupe de noms (correspondant à ceux affichés sur le site) au format .txt présentant les descriptions des blasons.

Le fichier commandé est transmis par e-mail et ne comporte aucun dessin de blason, d'armes ou d'armoiries.
L'achat d'un code donne accès à l'ensemble des informations du groupe correspondant (voir l'exemple).

Code 86

VACHE (DU) (Edmond), conseiller au Parlement de Grenoble, 1658.
VAIR (DU) (Guillaume) garde des sceaux de France sous Louis XIII, évêque de Lisieux. Il naquit à Paris le 7 mars 1556, et mourut à Tonneins le 3 août 1621. Son corps fut porté à Paris, et inhumé dans l'église des Bernardins. Ce prélat s'était composé une riche collection de livres et de médailles, qui devint par héritage la propriété de sa soeur, Antoinette Du Vair. Celle-ci la laissa à son neveu, Guillaume Aleaume, évêque de Riez, mort en 1621, qui la transmit à Jacques Ribier, conseiller d'Etat, l'un des plus ardents bibliophiles de son époque. Du Vair légua à Peirsec sa jolie collection de médailles.
VALOIS (DE) (Louis-Charles), comte d'Auvergne et duc d'Angoulême, fils naturel de Charles IX et de Marie Touchet. Né en 1572, mort en 1670. Les livres de ce prince, qui, indépendamment de ses armes, portent encore son chiffre, composé de deux C entrelacés (n° 1), ont été souvent attribués à César, duc de Vendôme, fils naturel de Henri IV et de Gabriel d'Estrées. Le duc d'Angoulême avait une assez nombreuse bibliothèque que son fils Louis de Valois, comte d'Alais, légua au monastère de la Guiche, en Charolais (Saône-et-Loire). Le comte d'Alais mourut à Paris, mais son corps fut transporté dans l'église des Minimes, où étaient les tombeaux de la famille de sa femme, Henriette de la Guiche. Les livres du duc d'Angoulême ont été dispersés à la révolution, lors de la suppression des couvents; il en a été recueilli un certain nombre dans la bibliothèque de Châlon-sur-Saône. Nous en avons aussi trouvé dans la bibliothèque de Saint-Mihiel, portant de plus comme ornement une croix sur laquelle repose l'écu (n° 2).
VALOIS (DE) Elisabeth, fille de Henri IV, reine d'Espagne, 1550.
VALOIS (DE) Marguerite. La bibliophilie avait inspiré à la fille de Catherine une véritable passion. Sa bibliothèque était considérable et du meilleur choix. Presque tous ses livres, en maroquin vert, reliés par Clovis Eve, portaient sur les plats un semis de Marguerites (N° 1).