GUIGARD - Armorial du Bibliophile.
EURALNET : Pour accéder à l'ensemble des 416.500 noms et 125.807 liens des bases du site à prix réduit.

Descriptions des blasons : accès payant

Pour régler par carte bancaire cliquez sur le bouton PAYPAL du code placé au-dessus du groupe d'informations.

Références des armoriaux codés dans les informations proposées (voir exemple)

Voir un exemple :
cliquez ici =>

Exemple de fichier : groupe de noms (correspondant à ceux affichés sur le site) au format .txt présentant les descriptions des blasons.

Le fichier commandé est transmis par e-mail et ne comporte aucun dessin de blason, d'armes ou d'armoiries.
L'achat d'un code donne accès à l'ensemble des informations du groupe correspondant (voir l'exemple).

Code 47

FAGNIER DE VIENNE (Jean-Thierri), prêtre-chanoine et grand-vicaire du diocèse de Châlons, puis conseiller-clerc au Parlement de Paris, 1733.
FAGON (Guy-Crescent), médecin de Louis XIV, membre honoraire de l'Académie des Sciences, né à Paris en 1638, mort en 1718. Cette Bibliothèque passa en grande partie à son fils Louis, intendant des finances, mort en mai 1744. "Outre un profond savoir dans sa profession, Fagon avait une érudition très variée, embellie par l'heureuse facilité de bien parler".
FALCOZ Dauphiné.
FARGES DE CHAUVEAU Bourbonnais.
FASSION Dauphiné.
FAUCHER (DE) (Paul).
FAUCHET (Claude), l'historien, président de la Cour des Monnaies, né en 1530, mort vers 1601, au moment où il faisait imprimer son livre ayant pour titre: Déclin de la maison de Charlemagne. Fauchet rechercha avec beaucoup de soins et de succès les Antiquités gauloises et françaises, depuis l'an 379 jusqu'à Clovis. - 1579, in-4°. Dans la préface curieuse de cet ouvrage, remarquable à plus d'un titre, il prévient le lecteur que son livre est incomplet, "parce qu'à son retour à Paris il a trouvé sa Librairie dissipée, en laquelle étaient ses originaux et plus de deux mille volumes de toutes sortes, principalement d'histoires écrites à la main, en très grand nombre". Indépendamment d'un grand nombre d'ouvrages rares et curieux, il avait recueilli les manuscrits de nos vieux poètes français, dont il a écrit l'histoire. Cette belle Bibliothèque fut acquise en grande partie par Paul Peteau. Aujourd'hui encore on recherche avec une grande avidité "les ouvrages de ce franc-gaulois, qui traita de mille choses très curieuses en style incorrect".
FAULCONNIER (Pierre), écuyer, grand bailli héréditaire de la ville et du territoire de Dunkerque. Il était fils de l'historien de Dunkerque, Pierre Faulconnier, qui avait été également grand bailli et, de plus, fondateur de la Bibliothèque communale de cette ville.
FAULTRIER (Joachim), abbé de Notre-Dame d'Ardaine, près de Caen, et de Saint-Loup de Troyes, né à Auxerre en 1626, avocat au Parlement de Paris; il mourut en cette ville, le 11 mars 1709, dans le logement que lui avait donné Louis XIV à l'Arsenal. Doué de beaucoup d'esprit et d'un grand talent pour la conduite des affaires, Louis XIV le chargea de plusieurs négociations importantes, dont il s'acquitta toujours avec beaucoup de succès, et où il s'acquit une grande réputation de sagesse, d'intégrité et de prudence. Ami des lettres, il les cultiva avec succès, et se forma une Bibliothèque très nombreuse et fort bien choisie. Les savants se plaisaient dans sa société, et Louis XIV ne refusait pas ses conseils.
FAURE Conseiller au Parlement de Paris.
FAVART (Lancelot) chanoine.
FAVRE (Antoine), chevalier, baron de Péroges, premier président au Sénat de Savoie, né en 1557, mort en 1624.
FAYE D'ESPEISSES La famille des Faye d'Espeisses est une des plus célèbres dans la magistrature. La plupart de ses membres avaient travaillé à former une Bibliothèque qui, du temps du P. Jacob, c'est-à-dire vers 1644, était en grande réputation. Elle passa successivement de Barthélemy Faye, conseiller à la Cour, son fondateur (1540), entre les mains de Jacques Faye, son fils, d'abord président au Parlement, puis ambassadeur en Pologne du roi Henri III. Elle fut continuée après (1590) par Charles Faye, conseiller du Roi en ses conseils et ambassadeur en Hollande. Son cabinet, qui renfermait tant de choses rares et curieuses, passait pour un des plus beaux de l'Europe. Outre le grand nombre de livres choisis en toutes sortes de sciences et de rares manuscrits, il y avait quantité de riches pierreries, et entre autres un vase d'agathe d'une grandeur extraordinaire, plusieurs curiosités des Indes et de l'Amérique, ainsi qu'une suite nombreuse d'anciennes médailles grecques et romaines.