GUIGARD - Armorial du Bibliophile.
EURALNET : Pour accéder à l'ensemble des 416.500 noms et 125.807 liens des bases du site à prix réduit.

Descriptions des blasons : accès payant

Pour régler par carte bancaire cliquez sur le bouton PAYPAL du code placé au-dessus du groupe d'informations.

Références des armoriaux codés dans les informations proposées (voir exemple)

Voir un exemple :
cliquez ici =>

Exemple de fichier : groupe de noms (correspondant à ceux affichés sur le site) au format .txt présentant les descriptions des blasons.

Le fichier commandé est transmis par e-mail et ne comporte aucun dessin de blason, d'armes ou d'armoiries.
L'achat d'un code donne accès à l'ensemble des informations du groupe correspondant (voir l'exemple).

Code 13

AUBERVILLE (D') (Jean), procureur de la ville de Bourges, vers 1600.
AUBÉRY (Félix), marquis de Vastan, maître des requêtes, vers 1720.
AUBIGNÉ (D')
AUBUSSON (D') Seigneur de la Borne (Jean), protonotaire apostolique, prieur de Blessac, vers 1540.
AUBUSSON DE LA FEUILLADE (D') (Catherine-Scholastique Bazin de Bezons, comtesse douairière), fille de Jacques Bazin de Bezons, maréchal de France, gouverneur de Cambrai. Elle avait épousé Hubert-François d'Aubusson, comte de la Feuillade, mort en 1735.
AUBUSSON DE LA FEUILLADE (D') (Georges), évêque de Metz, mort en cette ville le 12 mai 1697.
AUMALE (D') (Henri d'Orléans, duc). Les armes de France figurent au bas de la première page de chaque volume. La bibliothèque de M. le duc d'Aumale est aujourd'hui l'une des plus splendides de l'Europe. Littérateur de goût autant que bibliophile éclairé, ce prince a réuni à Orléans-House (Middlesex) non-seulement les ouvrages les plus remarquables en tout genre et en toutes langues, mais encore les éditions les plus recherchées, les exemplaires les plus rares, et aux reliures les plus élégantes, comme les plus riches. Ce qui domine surtout, ce sont les livres français: chaque jour il augmente ses trésors artistiques et littéraires des productions de sa patrie. En 1862, M. Reiset lui céda une suite précieuse de dessins de maîtres, et M. Silvestre une collection de dessins originaux qu'il avait formée pour l'exécution de son travail - resté inachevé - si connu parmi les savants sous le titre de Paléographie universelle. La collection de M. Silvestre se composait de 360 feuilles, dont 60 inédites, correspondant aux types persans, grecs, latins, portugais, français, anglo-saxons, allemands et slaves. M. le duc d'Aumale a rassemblé encore un grand nombre de manuscrits rares et précieux, dont le plus remarquable est un Roman d'Alexandre, du XVème siècle, écrit sur vélin. Ce livre, orné de 84 miniatures de la meilleure école, et relié aux armes du prince Eugène, figurait dans la Bibliotheca Heberiana, puis fit partie de la merveilleuse collection Cigongne, que M. le duc acheta toute entière.
AUMONT (D') (Louis-Marie-Augustin, duc), pair de France, né le 28 août 1709, mort à Paris le 4 avril 1782. La bibliothèque du duc d'Aumont avait été formé avec un soin et une patience dont la bibliophilie offre peu d'exemples. Elle contenait les meilleurs ouvrages français en tout genre et des plus belles éditions. La plupart des reliures, soit en maroquin, soit en veau marbré, sortaient des mains de l'habile Padeloup. Cette magnifique collection fut dispersée, malgré les propositions d'un Anglais qui voulait, dit-on, l'acheter en bloc. Soit cupidité ou patriotisme, tous les trésors littéraires du duc d'Aumont restèrent à la France. La Bibliothèque Impériale en possède une très grande partie.
AUMONT DE VILLEQUIER (D') (Louis-Marie, duc), mort en 1814. La collection du duc de Villequier était loin d'être aussi estimée que celle de son parent. Cependant, on trouve dans les ventes des livres à ses armes, qui dénotent chez le possesseur un véritable goût artistique.
AUTRICHE (D') Anne, l'épouse de Louis XIII avait des livres reliés avec luxe et dont les fers étaient très variés.
AUTRICHE (D') Marie-Thérèse, femme de Louis XIV.
AUTRY (D') (Joseph-Adalbert) de la Mivoye, écuyer, originaire de la Champagne. Il avait épousé, le 13 juillet 1720, Elisabeth de Menou, fille de Charles de Menou, chevalier, seigneur de Luissi, brigadier des armées du Roi.
AUTRY (D') (Le comte Goujon), mort le 9 août 1749, âgé de 70 ans. Le comte d'Autry avait pour ainsi dire, passé sa vie à amasser des livres. "Ce fut, dit la notice placée en tête de son catalogue, sa seule et unique passion". Aussi, sa bibliothèque était-elle remarquable par le nombre, le choix et la variété des ouvrages qui la composaient. On trouva à sa vente beaucoup de volumes reliés par les Deseuil, Derome, Padeloup, et autres habiles artistes.
AUVRY (Claude), évêque de Coutances, mort subitement à Paris, le 9 juillet 1687, âgé de plus de 80 ans.
AUZOLES (D') (Jacques), écuyer, sieur de la Peyre, né le 14 mai 1571, au château de la Peyre, en Auvergne, mort à Paris, le 12 mai 1641. Il devint secrétaire du duc de Montpensier. On doit à ce savant plusieurs ouvrages de chronologie, qui sont aujourd'hui complètement oubliés.